Comment choisir un airbag moto ?

Le port du gilet airbag moto est désormais une habitude chez la plupart des utilisateurs de moto cross. En effet, cet équipement représente une assurance de plus quant à leur sécurité sur le terrain. Qu’est-ce que c’est que ce nouveau matériel, comment protège-t-il l’utilisateur, comment le choisir, et où en trouver. Si vous avez besoin de plus d’informations et de connaissances sur le gilet airbag moto, cet article vous fait alors toute la lumière dessus.

Le gilet Airbag moto : définition et fonctionnement

Gilet gonflable par air comprimé, le gilet airbag moto est un dispositif de protection qui se porte, soit en dessus soit en dessous de la tenue du conducteur d’une moto. En cas de chutes ou de chocs, le gilet airbag anticipe, se déclenche au moment de l’impact, à la seconde près ; et assure ainsi la sécurité du thorax, de l’abdomen, et du cou.

La plupart des airbags moto en vente sur le marché actuel répondent aux normes européennes 89/686/ECE. Cela garantit leur qualité et efficacité, et cela est la garantie que l’airbag correspond bien aux normes de conception et de fabrication requises.

En général, il existe deux grandes catégories de gilets airbag : le modèle filaire et le modèle autonome

  • L’airbag moto filaire présente un dispositif sans fil qui se recharge avec des cartouches
  • L’airbag moto autonome est connecté directement à la moto, moins autonome, mais tout aussi efficace.

Pourquoi porter un gilet airbag moto

Bon nombre de pertes de vies lors des accidents sont causées par des lésions graves et/ou traumatisantes sur la partie supérieure du corps, c’est-à-dire le thorax ou la tête.

C’est ainsi que les fabricants ont mené des études et mis au point le renforcement des mesures de sécurité pour cette partie-là.

Le gilet airbag est conçu pour assurer au motard une protection optimale de son thorax et de ses organes internes, en cas de chocs et d’accidents. Les organes vitaux, qui sont toujours extrêmement exposés, bénéficient alors d’un peu plus de sécurité. Le cou et la nuque sont également protégés grâce au gilet airbag moto.

Quels sont les meilleurs gilets airbag moto ?

Désormais, les boutiques en ligne spécialisées dans la vente d’équipements et de dispositifs de sécurité pour motards sont nombreuses. Découvrez la gamme de gilets airbag moto directement sur la boutique en ligne. Quelques modèles sont même en promotion en ce moment. Voici une petite sélection de leurs produits phares, pour vous donner une petite idée

Airbag moto filaires Allshot Easysafe SRA et Airsafe SRA

Parmi les modèles d’airbag moto filaires « Allshot » : vous avez Easysafe SRA, coloris noir, à porter sous tous types de vestes ou de blousons. Il s’adapte à toute morphologie et offre beaucoup de mobilité à cause des dégagements qui se situent sous les bras. Easysafe SRA a un temps de gonflage optimal, inférieur à 140 millisecondes. La matière de fabrication (Textile Cordura) est très résistante aux abrasions et aux déchirures.

Ensuite, il y a aussi Airsafe SRA noir. Doublé en Mesh 3D pour optimiser les flux d’air et les conditions de déclenchement du dispositif. Temps de déploiement et de gonflage ne dépassant pas 0,08 s 80 ms) ! Sa coupe est très ergonomique et vous assure une parfaite mobilité. Ca gilet airbag est doté d’une protection dorsale certifiée CE.

Airbag moto autonomes Furygan In & Motion et Airbag Ixon IX-UO3

Pour ce qui est des modèles autonomes, jetez un coup d’œil au gilet Airbag Furygan In & Motion noir. Dotée de la technologie In & Motion, concentrée dans un boîtier, il fonctionne avec une application My In & Box, ce t airbag moto détecte et anticipe le choc au bon moment, grâce à ses capteurs et un algorithme d’une précision sans faille.

En outre, l’intelligence du dispositif analyse vos mouvements, qu’il transforme en données, et affine ainsi votre niveau de sécurité, au fil du temps d’utilisation.

Et pour terminer la présentation, le modèle phare Airbag Ixon IX-UO3 noir-orange, qui est 100 % autonome avec un déclenchement automatique. Le modèle autonome ne se connecte pas à la moto, ce qui vous donne une totale liberté, et ce, grâce à un microprocesseur et un algorithme assez performants. Ses capteurs mesurent les mouvements du motard 1000 fois par seconde, et il se déclenche au moment du choc, en moins de 55 ms.